Category Archives: Animation

  • -

TECSAN soutient les Initiatives Océanes

En 2019 s’est tenue l’une des toutes premières Initiatives Océanes. C’est une dizaine de bénévoles qui se sont réunis sur la plage de Carcans pour ramasser les déchets. Une étudiante TECSAN s’est jointe à eux et nous fait part de son expérience.


Les Initiatives Océanes, c’est quoi ?

Les Initiatives Océanes sont des nettoyages de plages, lacs, rivières et fonds marins partout dans le monde. Ces collectes de déchets aquatiques sont organisées par des bénévoles grâce à l’accompagnement de Surfrider Foundation Europe.

Surfrider Foundation Europe est une association environnementale créée en 1990 en France, à Biarritz, par le triple champion du monde de surf, Tom Curren. Agréée d’éducation populaire par le ministère de l’Environnement et le ministère de la Justice, sa mission sociale est « la défense, la sauvegarde, la mise en valeur et la gestion durable de l’océan, du littoral et de la population qui en jouit ».


Quels sont les déchets qui ont été ramassés ?

Avant tout, il faut savoir que seule une partie infime de ces déchets vient s’échouer sur nos plages tandis que la plus grande partie coule avant de se déposer sur les fonds marins.

« Le nettoyage des plages est assuré par les communes et est réalisé par enfouissement » explique Laurent, l’organisateur de la collecte et le responsable de l’Antenne Locale. « Un tracteur tire simplement une traîne qui retourne le sable sur quelques dizaines de cm et hop ! Tout ce qui était en surface part en dessous et la plage est prête pour les touristes ».

Ce sont donc les « oubliés » de ce ramassage qui ont été récupérés. Et ont été trouvés tous les déchets possibles et inimaginables, allant de la seringue usagée à d’innombrables bâtonnets de coton tiges.

Au total, ce sont 50 kg de déchets qui ont été collectés et déposés dans la poubelle prévue à cet effet.


D’où viennent ces déchets aquatiques dans l’océan et quels sont leurs impacts ?

Qu’ils soient en plastique, en verre, en tissu ou encore en métal, les déchets aquatiques sont tous issus des activités humaines. En traversant des terrains agricoles, industriels ou des agglomérations urbaines, les cours d’eau transportent de multiples éléments (emballages alimentaires, canettes, mégots, etc.). Toutefois, les déchets peuvent aussi être abandonnés sur les plages ou en mer du fait des activités d’aquaculture, de pêche et de transport maritime.


Quelle est la conclusion de cette aventure ?

« En fait, ce n’est pas une simple action de nettoyage. Il y a une vraie prise de conscience derrière. On voit et on touche les restes d’une consommation passée, et on se rend compte de l’impact humain. Je conseille vivement à tous de prendre part à une collecte en tant que premier pas dans l’écologie. Le reste vient naturellement. L’important c’est d’être pragmatique, et faire la distinction entre ce qui est réaliste et nécessaire à notre évolution de ce qui est disproportionné ou superflu. »

Rédactrice : Ny Miangaly Ratrimo Rambelo, Promotion 5 Tecsan


  • -

Table Ronde Tecsan du 24 janvier 2019

 

Le 24 janvier 2019 s’est déroulée une table ronde à l’Université de Bordeaux, organisée par des étudiants en Licence 3 TECSAN. Le but étant de débattre autour de plusieurs sujets d’intérêt commun, l’ensemble des étudiants des Licences 2 & 3 étaient présents. Trois industriels sont également venus partager leurs expériences et points de vue :

Frédérique BORDES-PICARD : Business Development Manager chez Lonza Pharma Biotech
Alexandre MIDA : Business Partner chez MSD Santé Animale
Basile ALONSO : Data Analytic Project Manager chez IBM Sourcing Procurement

 

1- LA VIE EN ENTREPRISE
Au sein d’une entreprise, il faut comprendre que les compétences ne sont pas suffisantes, le savoir-être est indispensable pour s’intégrer dans une équipe. Personne n’est parfait mais il est nécessaire de mettre en avant ses qualités, de s’investir et surtout d’aller chercher l’information. En effet « dans 95% des cas, un projet échoue à cause d’un manque de communication » selon Alexandre MIDA.
Concernant l’évolution professionnelle, les parcours de nos intervenants sont très variés.
L’essentiel à retenir est que la planification d’une carrière selon nos idéaux n’est absolument pas nécessaire.
Le monde de l’entreprise évolue constamment, de nouveaux métiers apparaissent. D’après Basile ALONSO « il ne faut pas voir à trop long terme, certaines rencontres de vie peuvent tout changer ».
Être attentif et ouvert d’esprit sont les points clefs pour évoluer et saisir les opportunités.


2- LE STAGE EN ENTREPRISE
L’attente principale des étudiants est d’apprendre un métier en étant intégré au sein d’une équipe, tout en répondant au besoin d’une entreprise.
« Soyez ouverts, sortez de votre zone de confort et sachez évoluer ! » Frédérique BORDES-PICARD

Pour cela, il est important de se connaître soi-même afin de réaliser une mission qui nous plait pour être le plus performant possible.

Pour rechercher un stage, plusieurs outils sont mis à notre disposition dont le réseau social LinkedIn qui est en pleine expansion. Basile ALONSO conseille d’avoir un profil à jour car il faut savoir que certaines entreprises recrutent uniquement par ce moyen.
Lorsque l’on postule, notre candidature doit parler du domaine visé tout en faisant la différence. Quand on a peu d’expérience, il est recommandé de mettre dans son CV une rubrique contenant le programme de l’année, les compétences que l’on aura acquises avant le début du stage.
De plus, il est préférable d’aller à un entretien en ayant des questions à poser sur les missions proposées ou même sur l’entreprise, cela témoigne d’une projection dans l’avenir.
Bien entendu, prendre le temps de remercier chaque personne contactée est indispensable.

En tant que stagiaire, montrer son intérêt pour l’entreprise en étant actif en permanence est primordial. Il est fortement déconseillé d’être solitaire, au contraire oser demander de l’aide et être
curieux du travail des autres est une véritable force.


3- COMMENT EXPLIQUER LA MÉFIANCE DU PUBLIC VIS-À-VIS DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ?
COMMENT Y FAIRE FACE ?
Peu de personnes prêtent attention à l’entreprise fabricante avant d’utiliser un médicament. Par contre, une méfiance vis-à-vis des génériques par rapport aux princeps est mise en évidence du fait
d’un manque de connaissances du public. Un constat est fait en parallèle : l’information rend plus critique sur le choix d’un médicament pour une même maladie, une personne plus renseignée a
tendance à choisir un médicament présentant peu d’effets indésirables et ne faisant pas l’objet de scandales publics.

Le médicament n’est pas un produit de consommation courante. Par conséquent, il ne faut pas oublier que la meilleure consommation de médicaments et autres produits de santé, est celle
limitée aux besoins strictement nécessaires.
En l’occurrence, il y a de réelles différences dans la réglementation. Le marketing pharmaceutique présente un produit sous son meilleur jour mais ne doit pas cacher d’informations. Il s’adresse à un public d’autant plus exigeant qu’il est expert, il attend donc des preuves tangibles et chiffrées.

Au final, la mésinformation est l’ennemie de la confiance. Les industries devraient être plus transparentes au sujet du développement de leurs produits.
En parallèle, il est important que le public fasse confiance aux professionnels de santé en limitant l’influence des sources d’informations comme Doctissimo, qui est le site de santé le plus visité.
Enfin, la lancée actuelle tente d’établir la confiance entre ces deux acteurs de santé.
Certaines mesures ont été mises en place comme l’obligation de prescrire les médicaments en Dénomination Commune Internationale mais il reste encore de nombreuses pistes d’amélioration.

L’équipe organisatrice souhaite à nouveau remercier
les participants à cet échange enrichissant.
Maixan ALDEBERT DUBUS – Lina BENAZZOUZ – Hugo CAMPAGNE
Candice DELCOURT – Alexandre MESTRE – Isaure TETARD


  • -

Un week-end d’intégration façon cursus TECSAN

Cette année encore, une nouvelle édition du week-end d’intégration pour le cursus TECSAN a eu lieu. C’est une bonne occasion d’échanger, de faire des rencontres, mais aussi, d’organiser. Les masters 1, sont responsables de l’organisation de ce week-end. Nous les avons rencontrés, et leur avons posé quelques questions. Nous avons également recueilli les avis de toutes les promotions sur cette institution de la formation TECSAN.

Pour le cursus TECSAN, le week-end d’intégration est l’occasion de faire connaissance avec les différentes promotions. D’après Angela « Le week-end d’intégration est un événement essentiel au cursus TECSAN et permet de renforcer les liens inter et intra-promotions ». Il permet d’intégrer les nouveaux arrivants (que ce soit en L2 ou en M1). Bref ce week-end est un moment de partage et de création de souvenirs.

 Les M1 sont chargés, de préparer le weekend d’intégration. C’est un bon exercice d’après les organisateurs, comme Audrey « Il est toujours compliqué d’organiser un événement de ce type. Nous devons tout organiser : le choix de la date, la budgétisation, la location du gite, la préparation des repas et activités, etc. »

Nous avons également demandé aux master 1 s’ils pensaient que l’organisation de ce projet avait un potentiel impact sur leur vie professionnelle. L’avis d’Audrey est très intéressant à ce sujet « Tout cela nécessite des compétences d’organisation, de l’anticipation, de la cohésion d’équipe, du leadership et management des ressources qui nous seront toujours utiles dans la vie professionnelle. »

Nous avons également eu des retours de ce WEI par les autres promotions, « une impression de colonie de vacances flotte lors de ce séjour » d’après Hugo. Les olympiades du samedi après-midi ont été un vrai succès.

 

Le mot de la fin : TECSAN FOREVER !

Rédactrice : Camille BLANC – Promotion 5 TECSAN


  • -

Les première actions menées par l’association TECSASSO

Pour la première fois, lors de cette rentrée 2018, les étudiants ont participé à des événements au cours de la semaine « Fête la rentrée ! », organisée par l’Université de Bordeaux.

À cette occasion, deux activités ont été menées. Le lundi 17 septembre, les étudiants de l’association ont tenu un stand et une buvette lors de la soirée barbecue. L’ambiance étant bonne et conviviale, les étudiants ont décidé de recommencer ce stand, lors de la soirée « cinéma en plein air », le mercredi 19 cette fois-ci. Ils ont proposé des popcorns et des boissons, éléments indispensables pour suivre le film de Robin Campillo, « 120 battements par minutes », ayant reçu le Grand prix du Festival de Cannes.

Les deux événements, se sont déroulés dans la joie et la bonne humeur. Très vite, les étudiants se mobiliseront à nouveau !

L’association TECSASSO a été créée à l’initiative des étudiants du cursus TECSAN le 1er juillet 2017. Le bureau de l’association, récemment réélu, est constitué de Marek KLENOVCAN (Président), Hugo VEYSSIERE (Vice-Président), Candice DELCOURT (Trésorière) et Oihan MOULIERAS (Secrétaire).

La plupart des étudiants du cursus a déjà adhéré à l’association, si ce n’est pas encore votre cas, il est toujours temps de le faire (le prix de l’adhésion est de 10€).

 

Les buts de TECSASSO sont :

  •  La mise en place d’un réseau d’anciens élèves afin de transmettre et de profiter des expériences de chacun ;
  • L’organisation d’évènements ;
  • Promouvoir le cursus et favoriser les échanges entre les étudiants et les professionnels de l’industrie.

 

Rédacteur : Eléonore Potin – Promotion 5


  • -

Le challenge du Ruban Rose 2017

Le challenge du Ruban Rose 2017

En France, le cancer du sein est le premier cancer chez la femme en nombre de nouveaux cas, environ 49.000 nouveaux cancers décelés par an et 11.900 décès annuels. Des chiffres qui malheureusement ne reculent pas. Pourtant, détecté à un stade précoce, ce cancer peut non seulement être guéri dans plus de 90% des cas mais aussi soigné par des traitements moins agressifs. Malgré les progrès réalisés dans les traitements, le dépistage précoce constitue toujours l’une des armes les plus efficaces de la lutte contre le cancer du sein.

Octobre Rose permet de rappeler l’importance de la Prévention et du dépistage précoce du cancer du sein. Pour cela, Le Comité Féminin organise de nombreuses manifestations dans toute la Gironde afin que le plus grand nombre de personnes bénéficie du même message de prévention quelle que soit la zone géographique.

Depuis 13 ans, avec le Challenge du Ruban Rose, course et marche, le Comité Féminin met en avant le Sport et Santé. Il est maintenant largement démontré  qu’une activité physique régulière réduit les risques de cancers et de récidives.

L’objectif du Challenge du Ruban Rose est de permettre au Comité Féminin de faire des dons pour le dépistage des cancers mais aussi pour la recherche. Ainsi en 2015, grâce à la générosité des participants de toutes les actions de prévention sur l’ensemble de la Gironde, le Comité a pu offrir à l’Institut Bergonié la somme de 40 000 € et en 2016 la somme de 55 000 € pour l’achat d’un appareil permettant de détecter des cellules cancéreuses par une simple prise de sang.

 

Témoignages de Anda Jelic et Ariane Nemoz-Billet (master TECSAN) sur leur participation au Challenge du Ruban Rose le 15 octobre 2017 :

« Nous avions le choix entre deux parcours : 6 ou 10 km en marchant ou en courant. Nous avons fait le 6 km de marche. Il y avait 12000 participants. Au début un échauffement a été proposé par des coachs sportifs et à la fin il y avait un point de ravitaillement avec bouteilles d’eau, morceaux d’oranges, de pommes, de la brioche, du pain d’épice ». Ariane

 

Était-ce votre première participation au challenge du Ruban Rose/à une course caritative ?

 « Pour moi c’était ma première participation au challenge du Ruban Rose. Mais j’ai déjà été impliquée dans d’autres œuvres caritatives (organisation d’un tournoi de badminton pour l’aide aux personnes âgées à Lyon en 2012) » Anda

« C’était ma première participation au challenge du Ruban Rose et à une œuvre caritative ». Ariane

Qu’est ce qui vous a motivé à participer à cette course ?

 « Avec la recrudescence de cette pathologie qui touche de plus en plus de femmes je pense qu’il est important pour les jeunes de prendre conscience, de se mobiliser et de s’impliquer dans cette lutte ! » Anda

« C’est une cause qui touche beaucoup de personnes (aussi bien les femmes que les hommes et il me semble que c’est le premier cancer chez les femmes). Il y a encore trop de décès faute de dépistage précoce de ce cancer » Ariane.

Seriez-vous prêtes à la refaire ?

« Oui sans hésitation » nous répondent Anda et Ariane avec enthousiasme !

Qu’est ce que cela vous a apporté ?

 « C’est impressionnant de voir toutes ces femmes impliquées, qui se sont mobilisées pour cette cause. J’ai pris conscience que les gens sont plus concernés qu’on ne le croit par la lutte contre le cancer du sein. » Anda

« En ce qui me concerne, j’ai pris conscience de la force de la solidarité et j’ai appris beaucoup de choses par rapport à ce cancer. » Ariane

 A vos baskets, la lutte continue ! Nous vous attendons nombreux l’année prochaine !

  Rédacteurs : Marion AGBO et Cécile BUISSON Promotion 4 TECSAN

 


  • -

Forum 1er Emploi des Industries de Santé : Ateliers, rencontres et opportunités

Pour sa 5ème édition, après Paris, Lyon, Strasbourg et Chartres, le Leem avait choisi la capitale de la Nouvelle Aquitaine pour accueillir son forum 1er emploi. Le 12 octobre dernier, Bordeaux a été le siège d’ateliers, rencontres et opportunités entre jeunes diplômés et industriels de santé de la région.

La Nouvelle-Aquitaine, en pleine mutation économique fournit de nombreux jeunes diplômés dans le domaine des industries de la santé. Les entreprises et les compétences y sont de plus en plus diversifiées (grands groupes, PME, Start-ups…), tout comme les formations réparties sur 6 pôles universitaires et 23 écoles ; en tout pas moins de 180 000 étudiants !

Cette journée ouverte à tous les diplômés (et accessible uniquement sur inscription) a rencontré un franc succès. Elle a su satisfaire les jeunes diplômés, en leur proposant une matinée consacrée à un atelier sur les compétences, puis un après-midi dédié aux rencontres avec des professionnels de la région.

Voici le témoignage de Laure-Hélène Hesse, une ancienne étudiante TECSAN diplômée en septembre dernier, participante au forum 1er emploi de Bordeaux :

« Le matin était très instructif : par petits groupes (le mien comprenait six personnes), nous avons travaillé notre argumentaire, en mettant en avant nos compétences acquises (tant sur le plan professionnel que personnel). Le but était d’apprendre à se présenter rapidement tout en incitant le recruteur à en savoir plus. Nous avons discuté des profils connectés, des réseaux, de notre stratégie de recherche d’emploi, etc… C’était intéressant parce que nous venions tous d’horizons divers et variés. Les échanges ont ainsi été très riches et interactifs !

L’après-midi, dix-sept entreprises (consulting, intérim, CRO, grosses firmes) étaient présentes avec une cinquantaine d’offres d’emplois. Certaines bien que sans offres se sont enquises de nos compétences et CV afin de voir si elles étaient susceptibles de proposer un poste adapté dans un futur plus ou moins proche ».

Toutes clés en mains, les jeunes diplômés sont dans les starting-blocks pour intégrer le monde du travail !

 

Rédactrice : Laura CHABOT Promotion 4 TECSAN


  • -

Week-end d’intégration 2017

Vendredi 7 Octobre : top départ de l’édition 2017 du week-end d’intégration des étudiants du cursus TECSAN.

Le soleil était au rendez-vous (ainsi que les coups de soleil !). Une cinquantaine d’étudiants ont convergé vers le Gîte des Comps (ça ne s’invente pas) situé dans la commune de Saint-Orens-Pouy-Petit.

Au programme du week-end : les traditionnelles olympiades, une soirée déguisée avec un thème par promotion (Tecktonik pour les L2, Rock pour les L3, Hippie pour les M1 et Disco pour les M2) et rafraîchissements fréquents.

Ce week-end d’intégration est l’occasion de passer un bon moment et de créer des liens intra- et inter-promotions, recette idéale pour le développement d’un réseau professionnel soudé.

Un grand bravo aux organisateurs (étudiants de Master 1) pour leur logistique sans faille.

 

Rédacteur : Luc BRETAUDEAU Promotion 4 TECSAN