Category Archives: Formation

  • -

Certifications pour les futurs diplômés TECSAN

Le Master TECSAN prône l’insertion professionnelle des jeunes étudiants grâce à son parcours personnalisé. Il propose aux étudiants de Master 2 de passer le test du TOEIC et la certification Voltaire au cours de leur dernière année universitaire. 

Afin de les accompagner dans la réussite de ces tests, plusieurs outils ont été mis à leur disposition comme des plateformes d’entraînement spécifiques en anglais pour le TOEIC et en français pour Voltaire ainsi qu’un séjour d’une semaine permettant une immersion complète dans la langue anglaise.

Ces certifications à caractère professionnel permettent aux étudiants d’assurer leur niveau de français et d’anglais. Ils accéderont ainsi à un marché du travail plus étendu et une mobilité internationale facilitée.

L’obtention de scores conséquents aux tests du TOEIC et Voltaire, attestent des compétences des étudiants et boostent leur CV auprès des recruteurs et de nombreuses entreprises internationales.


  • -

Parenthèse de sérénité à la mode anglaise

Quillan, petit village de l’Aude en pays cathare au sud de Carcassonne qui se démarque par une densité de population anglo-saxone élevée. Rien de mieux pour une semaine d’immersion en anglais.

Les étudiants de master 2 TECSAN ont pu y vivre une expérience inoubliable grâce à la famille O’Neill : cours d’anglais, repas en anglais, visites et trecks en anglais, billard et fléchettes en anglais, guitare et piano en anglais, bref une immersion totale au sud de la France.

Chaque instant s’est transformé en une expérimentation de ses compétences linguistiques dans des situations pédagogiques et de loisirs. Rien de tel pour booster son anglais, se préparer au TOEIC et renforcer l’esprit « corporate » d’une promotion.

Plus qu’une immersion en anglais, cette semaine a été une expérience de vie et de partage « all in english » grâce à une véritable symbiose entre la famille O’Neil et les 19 futurs diplômés TECSAN.

Merci à Jo, Matthew et les leurs amis anglais et américains pour leur accueil chaleureux, leurs repas pantagruéliques, leur organisation parfaite, leurs cours dynamiques et stimulants, leur générosité.
Merci à Nacel pour nous accompagner, toujours avec succès dans l’organisation de nos immersions en anglais.
Merci aux masters 2 TECSAN d’avoir oublié leurs tracas et leurs différends l’espace d’une semaine pour vivre pleinement et en parfaite cohésion cette semaine immersive.


  • -

OQOP : QUÈSACO ?

Cet acronyme désigne les Outils de Qualité OPérationnelle

L’industrie pharmaceutique est fortement réglementée afin de garantir la qualité du médicament, tout en préservant la sécurité des patients.
Un système qualité pharmaceutique mêle donc innovation et réglementation pour mettre en place d’une manière fiable les moyens de réduire les risques, d’uniformiser les procédures tout en optimisant le niveau de performance de l’entreprise.

Grâce aux modules de formation OQPO1 et OQOP 2, certains étudiants de Master 2 TECSAN ont eu l’opportunité d’enrichir leurs connaissances et compétences en qualité opérationnelle.

Ils ont ainsi découvert plus amplement les différents outils et métiers que l’on retrouve dans un système qualité (maîtrise de la prévention, résolution de problèmes, pilotage et prise de décisions…).

Au programme :

  • Gestion des inspections des grandes autorités et audits clients
  • Gestion des anomalies : non qualité interne (anomalies entraînant un retraitement ou refus du lot, réclamation clients, retour client…) et non qualité externe (fournisseurs, sous-traitant…)
  • Amélioration de la qualité : gestion du risque, auto-inspections, audits internes, CAPA, Change Control…
  • Définition du rôle de la Qualification-Validation et retour sur les étapes à mettre en place
  • Outils de résolution des problèmes tels que le SIPOC, le QQOQCCP, les 5S, les 5 Pourquoi, le diagramme Ischikawa, permettant de mener à bien la méthode des 8D (méthode basée sur le PDCA)
  • Lean management : un état d’esprit, une méthodologie et un mode de management. Prise en main de nombreux outils tels que le Poka Yoke, Andon, Kanban, SMED, Six-sigma, DMAIC, SCOR, VSM, TPM, TRS, Juste à Temps, Jidoka…
  • Data integrity : définition et méthodologie de mise en place d’un management de la gestion des données.

Autant de compétences indispensables qu’ils sauront mettre en application au sein de leurs entreprises actuelles et futures.

Un grand merci à Claire Fraysse et Guillaume Baussier, intervenants de la société Formidaable et à Jean-François Beck, intervenant de l’entreprise Be.One Formation pour le partage de leur expérience dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. 


  • -

Le e-Poster comme outil de com !

La formation TECSAN propose un nouveau mode de communication à ses étudiants de licence : le e-poster

Communiquer et diffuser ses résultats de façon claire, nette et concise à un public interne ou externe à son entreprise et ce quel que soit son secteur d’activité est devenu fondamental.

Les étudiants de 2ème année de licence se sont essayés à cet exercice dans l’objectif de présenter les métiers des industries de Santé via un support de e-poster consultable sur le site Web de la formation.
Le Studio du Collège Santé de l’Université de Bordeaux nous a ouvert ses portes pour réaliser enregistrement et montage.

Les étudiants de licence sont fiers de vous présenter leurs productions.

Deux métiers du marketing pharmaceutique
Chef de projet recherche & développement
Attaché de recherche technique
L’assurance qualité en industrie pharmaceutique

Merci à Matthieu Harquin d’avoir permis la concrétisation de ce projet.


  • -

Ateliers de Management Lab de Sanofi

Clap de fin pour le projet « Ateliers MLab chez les TECSAN » mené en mars ! :’(

Quatre replays ont été réalisés en visio conférence pour les étudiants du master TECSAN de Bordeaux par les Ateliers MLab de Sanofi Montpellier.

Au programme :
– Le feedback
– Apprendre autrement avec le 70/20/10
– Getting things done
– L’intelligence collective

Merci aux participants et aux animateurs 😀

Isaure Tétard (M2 TECSAN)


  • -

Et…Action !

Le Théâtre d’Improvisation, A serious game
Comme chaque année, les étudiants de deuxième année du Master TECSAN se retrouvent pour trois jours de cours de théâtre immersifs avec une professionnelle d’Art dramatique diplômée en Sciences de l’Éducation.

Au programme, travailler ses soft skills en se prêtant au jeu du comédien improvisateur :

Être attentif aux autres et à l’écoute, s’impliquer coûte que coûte, être bienveillant, empathique et donner sa confiance, accepter les contraintes comme des opportunités et s’adapter.
L’improvisation est donc à l’honneur. Les étudiants se sont confrontés à de nombreux rôles avec des lieux, des thèmes et émotions tirés au sort…Place au jeu !

Chacun d’entre eux à pu travailler ses techniques et gagner en confiance pour vaincre sa timidité et donner libre cours à sa créativité.
Durant ces ateliers intensifs, les étudiants ont également perfectionné leur capacité d’expression et de communication verbale, non verbale et paraverbale.

Malgré les conditions sanitaires, un esprit de troupe s’est constitué durant ses trois jours, et les soutiens et solidarités n’ont pas manqué. Jusqu’à la représentation finale, jouée à guichets fermés, ou le sérieux et la fantaisie de chacun ont donné les ingrédients d’une créativité collective détonante. Parodies d’émissions de télévision, bandes annonces, publicités ou duos feutrés ont rythmé ce dernier « Jeu sérieux », grâce à l’engagement de chacun et à la confiance établie avec notre professionnelle d’art dramatique.

Un grand merci à Cécile Cochelin, pour la patience et les conseils qu’elle a su prodiguer à nos étudiants lors de l’enseignement Théâtre qui aura su à coup sûr resserrer les liens au sein de la promotion et peut-être même faire naître des vocations de futurs comédiens chez certains…


  • -

Stratégie & Marketing à l’heure du digital et de l’Intelligence Artificielle : comprendre les enjeux et muscler sa proposition de valeur.

Thierry Loriot, fondateur et directeur de TLC Strategy, venait les 7 et 8 décembre 2020 animer un workshop où 8 étudiants TECSAN UE Marketing, M1 et M2 confondus, se sont formés à la construction de business model puis de proposition de valeur.

Digital et I.A. sont souvent mis en avant lors d’argumentaires marketing, ils ne constituent pourtant que des outils, souvent puissants, au service d’une stratégie qui doit placer les utilisateurs au centre des préoccupations.
L’innovation en santé doit toujours répondre au mieux à trois impératifs : Améliorer l’accès, Améliorer la qualité, Diminuer les coûts, c’est avec ces objectifs en tête que les étudiants ont abordés ces 2 jours.

Afin de mieux appréhender les enjeux du digital et de l’IA, la formation intégrait également une revue complète des domaines sur lesquels investisseurs et entrepreneurs de la santé parient : diagnostic, traitement et suivi à distance, algorithmes de dosage et de prédiction…

Son but étant de donner donner aux étudiants des clés pour :
– décoder l’entreprise, son mode de relation avec ses clients et son écosystème,
– envisager comment et pourquoi innover en utilisant le digital spécifiquement dans le domaine de la santé,
– comprendre que chaque brique du business model est susceptible d’être repensée.
Autant de notions essentielles pour toute entreprise, laboratoires pharmaceutiques y compris, afin de construire une stratégie marketing solide.

Cette formation pratique repose sur la méthodologie élaborée par Thierry Loriot depuis 7 ans :
– Fuel : un temps de découverte et de stimuli indispensables pour bousculer les aprioris et susciter l’envie de s’attaquer aux vrais problèmes.
– Design : co-construction en phase avec les attentes des utilisateurs des solutions possibles et visualisation du possible business model et de la nouvelle proposition de valeur.
– Execute : garantir qu’avec les bons outils, la transformation sera facilement communiquée, comprise, acceptée et mise en place.

Après une journée et demie de présentation et d’apprentissage sur l’utilisation de ces outils, les 8 étudiants ont été amenés à réfléchir eux-mêmes à un business model complet en choisissant de travailler à une solution qui permettrait de désengorger les services d’urgence hospitaliers.

Ces 2 jours ont été l’occasion d’avoir un partage d’expérience riche et de bénéficier d’une vision pragmatique et nouvelle, sur le marketing d’aujourd’hui et de demain, à l’heure où le modèle pratiqué encore aujourd’hui dans de nombreux laboratoires est vieillissant.

Cette UE Marketing, nouveauté 2020, a permis aux étudiants se destinant à une future carrière dans ce domaine, d’acquérir les premières clefs nécessaires à la compréhension de ce secteur en évolution permanente.

De telles UE, dispensées par des intervenants motivants et passionnés, répondent parfaitement au programme d’enseignement sur mesure et de haut niveau organisé par le cursus Tecsan.
Un grand merci à Thierry Loriot pour sa disponibilité et sa bienveillance !


  • -

START-UPS ET INNOVATION DANS L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

Start-up (n.f) : Jeune entreprise, souvent innovante, promise à une croissance importante et rapide. La start-up développe son offre (par des activités de recherche et de développement et/ou d’étude de marché) ou recherche de premiers débouchés commerciaux (identification de prospects ou de partenaires commerciaux).

Aujourd’hui, le mot « start-up » est devenu en l’espace de quelques années un terme régulièrement employé dans les médias et dans le monde entrepreneurial. Il désigne une jeune entreprise innovante avec un fort potentiel de croissance.

Qu’est-ce qu’une innovation ? C’est un produit, un procédé, un système ou une technologie qui disrupte les solutions existantes sur le marché. Et l’objectif d’une start-up c’est de ne plus être une start-up. Car quand on réussit à sortir de ce statut, cela veut dire que l’entreprise a grandi, et qu’elle se pérennise.

Dans le secteur de la santé, les innovations se traduisent par des casques de réalité virtuelle thérapeutique à destination des patients pour lutter contre la douleur, des nouvelles biothérapies comme les anticorps monoclonaux ou CRISPR-Cas9, ou encore des robots pour aider des malades de Parkinson à mieux maîtriser leurs mouvements. Le marché des biothérapies est en plein essor. En 2006, les ventes ont été évaluées à 78 milliards de dollars, puis 179 milliards de dollars en 2014, pour atteindre 300 milliards en 2020 (estimation du cabinet de recherche Evaluate Pharma). Du côté des dispositifs médicaux, 94% des entreprises sont des PME (Source : Ministère de l’Industrie, juin 2011). Par ailleurs, un nouveau règlement des DM, applicable en mai 2020 vient renforcer le contrôle et la surveillance de leur mise sur le marché.

Depuis toujours, l’industrie pharmaceutique constitue un secteur économique colossal. En France, le chiffre d’affaires des entreprises du médicament en 2018 s’élève à 55,9 milliards d’euros, dont 27 milliards d’euros à l’exportation (Source : LEEM). En 2015, 4,5 milliards d’euros ont été investis dans la recherche et le développement, soit près de 10% du chiffre d’affaires des entreprises (Source : Ministère de la Recherche).

Les 10 premières entreprises pharmaceutiques mondiales en 2018 (Source : IQVIA)

Il n’est pourtant pas question d’opposer la « Start-Up Nation » à l’industrie déjà existante. Les grands groupes aussi expriment cette volonté de développer des produits et services autour d’un seul et même objectif : innover. Ainsi, Pfizer lance en 2018, en partenariat avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM) le Pfizer Healthcare Hub France, un programme d’accélération pour les startups françaises du digital et des nouvelles technologiques numériques. Le but ? Aider à financer ces nouvelles entreprises utilisant le digital pour améliorer le service du parcours de soin et de la qualité de vie du patient.

Appel à projet de l’accélérateur Pfizer Healthcare Hub France

Ce n’est pas le seul programme de ce type en France. L’ICM possède également un autre incubateur : iPEPS qui signifie « Incubateur et Pépinière d’Entreprises Paris-Salpêtrière ». En partenariat avec Station F (Paris 13ème), le plus grand campus de start-ups du monde créé par Xavier Niel, le programme iPEPS incube des jeunes pousses dans le secteur du healthcare/medtech.

Station F, l’incubateur de Start-ups créé par Xavier Niel

Et pourquoi ne pas faire son alternance/stage dans une start-up ?

Vu de l’intérieur, être un startuper, c’est avoir beaucoup de travail. Enormément de travail.

Mais c’est surtout l’opportunité d’élargir ses compétences en touchant à tous les domaines. En plus des missions attitrées, on apprend à pitcher pour vendre ses produits, on travaille sur la structure et le fonctionnement de l’entreprise, on donne son avis sur le contenu du site Internet…C’est une expérience à part entière, une sorte de formation accélérée qui nous propulse dans l’univers des entrepreneurs, toujours en continuant à appliquer les normes que requiert l’industrie pharmaceutique.

Les points très positifs

Les points un peu moins positifs mais qui sont en réalité bénéfiques

  • Autonomie

  • Extrêmement formateur

  • Environnement moderne

  • Participation active au développement de l’entreprise

  • Il y a toujours du travail -> on ne s’ennuie jamais

  • L’anglais est quasi indispensable ->l’occasion de devenir bilingue

  • Entreprise moins structurée -> plus de liberté dans la prise de décision

Exemple de métiers de l’industrie qu’on retrouve dans les start-ups santé :

  • Chargé d’Assurance Qualité

  • Chargé de Qualification/Validation de systèmes informatisés

  • Chargé d’affaires réglementaires

  • Responsable R&D

  • Product Owner

Et bien d’autres encore…


  • -

Entretiens de motivation d’entrée en Licence TECSAN 2019-2020


Vous avez déposé un dossier de candidature pour accéder en Licence 2 Technologies pour la Santé à la rentrée 2019-2020. Si votre candidature est retenue, vous serez convoqué pour un entretien le 16 juillet prochain.

Cet entretien se déroulera en deux parties :

  • Une première partie présentation de l’étudiant (exposé du candidat sur ses études, son expérience professionnelle et ses motivations pour les métiers des technologies pour la santé) d’une durée de 5 minutes
  • Une deuxième partie entretien avec le jury de 5 minutes

Seront à disposition un ordinateur et un vidéo-projecteur. Vous pourrez ainsi effectuer votre présentation en vous appuyant sur un support visuel.

Cette année une trentaine de candidats seront convoqués et douze places seront à pourvoir dans la licence. Donnez-vous le maximum de chance en préparant cet entretien.

Quelques conseils pour vous préparer :

Concernant la présentation de votre parcours, sachez que la plupart des candidats auront effectué et validé une PACES. Cela signifie que les profils étudiants seront similaires.

Pour vous démarquer, la meilleure des façons est encore de rester fidèle à vous même. Mettez en avant les choix qui vous ont poussé à faire des études de santé et éclairez le jury sur la manière dont vous voulez rebondir après les résultats de PACES.

Renseignez-vous sur les grandes orientations possibles proposées par le cursus TECSAN et les compatibilités avec les industries de santé. Cela vous aidera à dessiner un projet professionnel.

Votre expérience professionnelle est probablement faible, mais vos expériences extra-professionnelles viennent aussi renforcer vos compétences. A vous de les mettre en avant habilement afin de valoriser votre profil.

L’usage de support visuel pourra apporter de la fraîcheur et de la lisibilité au jury qui recevra des candidats tout au long de la journée. N’hésitez pas à vous appuyer dessus afin de donner plus de relief à votre présentation.

Attention, le jury pourra mettre fin à votre présentation si vous dépassez les 5 minutes. S’entraîner reste le meilleur moyen de respecter le temps imparti et pourra également vous aider, le cas échéant, à canaliser votre stress.


Concernant la partie questions, gardez à l’esprit (qu’hormis les possibles questions de connaissances fondamentales) il n’y aura pas de bonne ou de mauvaise réponse aux questions du jury.

Des questions peuvent déstabiliser mais ce ne sera en aucun cas afin de vous piéger mais pour faire ressortir votre personnalité et votre motivation.

Le mieux est encore d’être authentique. Soyez à l’écoute et répondez le plus franchement et pertinemment aux questions posées.

Bonne préparation à vous.

Rédacteur : Benoît Bouzaid, Gestionnaire TECSAN


  • -

Inscriptions en Master Sciences du médicament, parcours Technologies pour la santé (TECSAN)

A partir du 18 mars 2019, les candidatures pour intégrer le Master TECSAN – année universitaire 2019-2020, seront ouvertes.
Pour déposer votre candidature, il vous faudra vous connecter sur le service Apoflux.

Tout candidat devra impérativement initier son dépôt de candidature avant le 18 avril 2019
Les pièces justificatives mentionnées sur Apoflux (Dossier, CV, Lettre de motivation, Diplôme(s), relevés de notes, etc…) devront être téléversées.
Le dossier de candidature devra être complété et déposé en ligne avant la date du 25 avril 2019

Une première sélection sur dossiers aura lieu. La réponse à cette sélection sera communiquée entre le 2 et le 7 mai 2019.
Les entretiens finaux de sélection auront lieu par la suite les 22 et 23 mai 2019.

Vous trouverez le tableau récapitulatif des dates à retenir ci-dessous :

Calendrier 2019 des candidatures

Ouverture du serveur d’inscription
APOFLUX
Constitution du Dossier  

Du 18 mars

au 18 avril

Pièces à fournir
indiquées sur APOFLUX
Clôture finale des candidatures Dépôt du dossier 25 avril
Commission de sélection Évaluation :

  • des notes
  • de l’adéquation projet pro/formation
  • des motivations
  • des stages/jobs précédents
2 mai
Entretiens Entretien oral de motivation
jury constitué de professionnels et d’universitaires
22 et 23 mai
Résultats Communications aux candidats 29 mai

La capacité d’accueil du Master est de 15 places.
Il n’y a qu’un mois pour réaliser cette démarche alors n’attendez pas le dernier moment.

A vos agendas !