Author Archives: Bestel

  • -

Semaine d’immersion en Angleterre des M2

Chaque année, les M2 TECSAN s’exportent pour une semaine dans un pays anglophone afin de perfectionner leur anglais.

Début mars 2020, les étudiants se sont donc envolés pour…

                   …Londres !

L’occasion pour eux d’explorer la capitale anglaise post-Brexit et de s’immerger dans la culture britannique.

Au programme :

  • English class
  • English Business class
  • English Breakfast
  • Museums : National Gallery, British Museum, Natural History Museum, Tate Modern…
  • Craft beers and pubs
  • Buckingham Palace
  • London Underground
  • Piccadilly Circus
  • Tower Bridge
  • Beatles
  • Harry Potter
  • “I’m sorry can you repeat please ?”

Les cours d’Anglais

Les matinées étaient dédiées aux cours d’anglais dispensés à l’école linguistique Stafford House, située en plein cœur de Londres. Les élèves sont classés en fonction de leur niveau grâce un test écrit et oral effectués dès leur arrivée.

En complément des cours classiques, une English Business class leur a permis d’approfondir leur vocabulaire professionnel. Plutôt utile lorsque qu’on travaille dans l’industrie pharmaceutique…

London sightseeing


  • -

Premier Gala TECSAN

Pour marquer ce début d’année, l’association TECSASSO a réuni tous les étudiants TECSAN pour participer au premier gala TECSAN. Les préparations ont commencé dès novembre avec des étudiants de licence 2, Alison Lagardère, Maylis Tastet, le président de la TECSASSO, Réda Radouli et la trésorière Candice Delcourt. Parmi les principales actions réalisées : plusieurs ventes de gâteaux à l’université afin de récolter des fonds ainsi que des partenariats comme Pumpkin et l’UBB.

L’événement a eu lieu au Brouss’Art situé à Pessac fin février, avec un chaleureux accueil aux étudiants et enseignants dans une inoubliable soirée. Tous les participants ont été reçus avec tapis rouge et photographe. La soirée a débuté avec des cocktails et de nombreuses entrées.

Avant le repas, Le Président a fait un discours introductif en l’honneur de ce premier gala. Il a chaleureusement remercié le comité organisateur et les participants.

 

Repas copieux, DJ, ambiance réussie pour une soirée de folie ou étudiants actuels, anciens étudiants et enseignants ont dansé cote à cote jusqu’au bout de la nuit.

Un grand bravo aux organisateurs et à TECSASSO pour avoir relevé ce challenge !


  • -

START-UPS ET INNOVATION DANS L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

Start-up (n.f) : Jeune entreprise, souvent innovante, promise à une croissance importante et rapide. La start-up développe son offre (par des activités de recherche et de développement et/ou d’étude de marché) ou recherche de premiers débouchés commerciaux (identification de prospects ou de partenaires commerciaux).

Aujourd’hui, le mot « start-up » est devenu en l’espace de quelques années un terme régulièrement employé dans les médias et dans le monde entrepreneurial. Il désigne une jeune entreprise innovante avec un fort potentiel de croissance.

Qu’est-ce qu’une innovation ? C’est un produit, un procédé, un système ou une technologie qui disrupte les solutions existantes sur le marché. Et l’objectif d’une start-up c’est de ne plus être une start-up. Car quand on réussit à sortir de ce statut, cela veut dire que l’entreprise a grandi, et qu’elle se pérennise.

Dans le secteur de la santé, les innovations se traduisent par des casques de réalité virtuelle thérapeutique à destination des patients pour lutter contre la douleur, des nouvelles biothérapies comme les anticorps monoclonaux ou CRISPR-Cas9, ou encore des robots pour aider des malades de Parkinson à mieux maîtriser leurs mouvements. Le marché des biothérapies est en plein essor. En 2006, les ventes ont été évaluées à 78 milliards de dollars, puis 179 milliards de dollars en 2014, pour atteindre 300 milliards en 2020 (estimation du cabinet de recherche Evaluate Pharma). Du côté des dispositifs médicaux, 94% des entreprises sont des PME (Source : Ministère de l’Industrie, juin 2011). Par ailleurs, un nouveau règlement des DM, applicable en mai 2020 vient renforcer le contrôle et la surveillance de leur mise sur le marché.

Depuis toujours, l’industrie pharmaceutique constitue un secteur économique colossal. En France, le chiffre d’affaires des entreprises du médicament en 2018 s’élève à 55,9 milliards d’euros, dont 27 milliards d’euros à l’exportation (Source : LEEM). En 2015, 4,5 milliards d’euros ont été investis dans la recherche et le développement, soit près de 10% du chiffre d’affaires des entreprises (Source : Ministère de la Recherche).

Les 10 premières entreprises pharmaceutiques mondiales en 2018 (Source : IQVIA)

Il n’est pourtant pas question d’opposer la « Start-Up Nation » à l’industrie déjà existante. Les grands groupes aussi expriment cette volonté de développer des produits et services autour d’un seul et même objectif : innover. Ainsi, Pfizer lance en 2018, en partenariat avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM) le Pfizer Healthcare Hub France, un programme d’accélération pour les startups françaises du digital et des nouvelles technologiques numériques. Le but ? Aider à financer ces nouvelles entreprises utilisant le digital pour améliorer le service du parcours de soin et de la qualité de vie du patient.

Appel à projet de l’accélérateur Pfizer Healthcare Hub France

Ce n’est pas le seul programme de ce type en France. L’ICM possède également un autre incubateur : iPEPS qui signifie « Incubateur et Pépinière d’Entreprises Paris-Salpêtrière ». En partenariat avec Station F (Paris 13ème), le plus grand campus de start-ups du monde créé par Xavier Niel, le programme iPEPS incube des jeunes pousses dans le secteur du healthcare/medtech.

Station F, l’incubateur de Start-ups créé par Xavier Niel

Et pourquoi ne pas faire son alternance/stage dans une start-up ?

Vu de l’intérieur, être un startuper, c’est avoir beaucoup de travail. Enormément de travail.

Mais c’est surtout l’opportunité d’élargir ses compétences en touchant à tous les domaines. En plus des missions attitrées, on apprend à pitcher pour vendre ses produits, on travaille sur la structure et le fonctionnement de l’entreprise, on donne son avis sur le contenu du site Internet…C’est une expérience à part entière, une sorte de formation accélérée qui nous propulse dans l’univers des entrepreneurs, toujours en continuant à appliquer les normes que requiert l’industrie pharmaceutique.

Les points très positifs

Les points un peu moins positifs mais qui sont en réalité bénéfiques

  • Autonomie

  • Extrêmement formateur

  • Environnement moderne

  • Participation active au développement de l’entreprise

  • Il y a toujours du travail -> on ne s’ennuie jamais

  • L’anglais est quasi indispensable ->l’occasion de devenir bilingue

  • Entreprise moins structurée -> plus de liberté dans la prise de décision

Exemple de métiers de l’industrie qu’on retrouve dans les start-ups santé :

  • Chargé d’Assurance Qualité

  • Chargé de Qualification/Validation de systèmes informatisés

  • Chargé d’affaires réglementaires

  • Responsable R&D

  • Product Owner

Et bien d’autres encore…


  • -

Newsletter

Nouveauté 2017, dans le cadre de leur formation et plus particulièrement des enseignements de Communication : les étudiants de Master 2 gèrent la newsletter de notre site Internet. Première publication le 21 Mars, la seconde sera diffusée début Mai. Si vous y êtes inscrits, n’oubliez pas d’autoriser le contenu provenant de info@cursustecsan.org. A très bientôt! Et si vous voulez être ajoutés à la liste de diffusion, n’hésitez pas à nous contacter.


  • -

Gestion du stress

Afin de rester compétitives dans le climat économique actuel, les entreprises travaillent en flux tendu et les salariés sont mis à rude épreuve. L’anxiété fait maintenant partie intégrante de la vie professionnelle. Le stress peut être un moteur important pour avancer au quotidien, mais il peut aussi devenir paralysant s’il s’installe au quotidien. Il peut alors menacer la santé physique et mentale des salariés et à la longue avoir un impact sur la productivité d’une entreprise.

Certaines entreprises en ont pris conscience. C’est le cas de Léa Nature qui a mis le bien-être au cœur de ses valeurs : salle zen (siestes de 15 min en milieu d’après-midi), biopôle (activités sportives et de bien-être), distribution quotidienne de fruits bio, tout en maintenant une excellente performance économique.

Vidéo Léa Nature

Il existe différentes techniques de gestion du stress comme la relaxation, le sport, la respiration, la sophrologie, les massages anti-stress, la sophrologie, le yoga

La formation TECSAN souhaite former de futurs professionnels de Santé non seulement compétents mais aussi capables de s’adapter à la pression de la vie professionnelle. Pour cela, elle a mis en place des ateliers de Shiatzu sur chaise (technique de pressions – relâchements sur les points des méridiens, basée sur la médecine chinoise).

Jonglant entre l’entreprise et l’Université, les étudiants de la formation TECSAN doivent gérer en parallèle vie professionnelle et examens. Cela occasionne des situations qui, à long terme, deviennent stressantes. Ces ateliers leur permettent d’expérimenter l’apport de ces techniques et leur offrent de premières clés de gestion du stress


  • -

Gestion de Projet 2016

La gestion de projet 2015-2016 qui avait été confiée aux étudiants Master 1 &mdash Promotion III — portait sur la création d’une start-up dans le domaine des dispositifs médicaux. Les étudiants ont produit tous les documents techniques, scientifiques et administratifs pour leur société Implantecs spécialisée dans l’impression 3D.

A partir d’un cahier des charges précis, ils ont dans un premier temps travaillé à la conception d’un organigramme en tenant compte des forces et expériences de chacun et chaque équipe s’est attribuée des missions spécifiques. Les étudiants ont ensuite élaboré leur projet à partir de textes réglementaires, de publications scientifiques et de rendez-vous avec des experts de chaque domaine. La présentation finale a été faite devant plusieurs enseignants de différentes disciplines (chimies organique, thérapeutique, analytique, veille scientifique, galénique, biomatériaux, etc.) et de différentes UFR (pharmacie, biologie, médecine).

Cet enseignement a été nominé aux Trophées « Talents U » 2016 dans la catégorie Formation & innovation pédagogique. Fort de ce succès, l’expérience est reconduite pour une nouvelle fois.

Cette année, une partie des étudiants Master 1 de la promotion IV auront pour mission d’élargir les activités de cette société pour intégrer la formulation de médicaments venant des biotechnologies. Une autre partie sera en charge de la création d’un cabinet d’audit interne qui auditera les deux secteurs d’activité de l’entreprise.


  • -

Formation Communications

Les étudiants Master 2 suivent une enseignement sur les Nouveaux médias de communication dans le cadre de l’UE Promotion-Communications. Cette formation est délivrée par Mme Ségolène De Retz, conseillère RH au sein du LEEM. Les étudiants seront, entre autres, sensibilisés aux newsletters, charte graphique, outils QQOQCP… Newsletter à venir donc, pour la découvrir en février.


  • -

Cérémonie 2016

Suite à la rentrée des Licences (début septembre) et des Masters (mi-septembre), la cérémonie de remise des diplômes 2016 de nos Master 2 a eu lieu le vendredi 23 septembre. Cette cérémonie a été présidée par Mme Isabelle Bestel, directrice de la formation TECSAN, avec la présence de M. Bernard Muller, doyen de l’UFR Sciences Pharmaceutiques, et de Mme Ségolène de Retz, chargée de projets RH au LEEM. Les étudiants diplômés étaient accompagnés de leur maître d’apprentissage, de leurs famille et amis.

Bonne continuation à nos nouveaux anciens élèves, et merci à tous pour votre soutien et votre présence durant ce moment privilégié.


  • -

Week-End d’Intégration 2016

Le WEI est une nouvelle fois organisé par les Master 1 qui gèrent l’évènement.

Cette année, le WEI se tiendra le week-end du 22 Octobre, sur le site du Domaine Saint-Avit.

Une occasion pour respirer après la rentrée, et célébrer le début de l’année universitaire avec les nouveaux étudiants entrants dans la Formation.


  • -

Formation OIC

Cette année, les étudiants Master 1 suivent une formation sur les Outils Informatiques Collaboratifs de manière à se familiariser, puis tester et maîtriser les outils utiles à la gestion de projets. Cet enseignement est dispensé par M. Vincent Saint-Martin, ancien étudiant TECSAN et apprenti chez Roche, dont les projets professionnels s’orientent autour de l’utilisation des Big Datas dans le monde de la santé.