Category Archives: Général

  • -

Œuvres caritatives, ça bouge chez les Tecsan

Tennis caritatif, course à pied ou encore ramassage de déchets, les étudiants de la formation TECSAN ne manquent pas d’idées afin de soutenir différentes causes humaines et environnementales durant leur dernière année de Master.


L’année a bien commencé avec deux challengeuses qui ont réalisé les 7 km de parcours organisé par l’association « Le ruban rose » à Bordeaux lors de la campagne annuelle de sensibilisation au dépistage du cancer du sein féminin : Octobre Rose.

Elles faisaient partie des 12 000 participants qui grâce à leur engagement ont permis de faire des dons à l’institut Bergonié, au CHU de Bordeaux et à la Clinique de Bordeaux Nord d’un montant supérieur à 280 000 €. Bravo à elles pour cette contribution sportive !


Quatre élèves ont participé à un tennis caritatif organisé dans le cadre du « téléthon » par le lycée Joseph de Tivoli. Toutes les participations aux différentes activités (Tennis, ping pong, baby-foot) ainsi que les ventes de gâteaux et boissons ont ensuite été reversées à l’association. Merci à eux pour ce moment de convivialité partagé !


C’est ensuite quatre autres élèves qui ont choisi de s’investir pour l’environnement aux côtés de l’association « Initatives Oceanes » Une journée visant à accueillir, informer, sensibiliser les usagers à la sécurité aquatique et à l’environnement, en présence de partenaires locaux (ONF, Comité de Vigilance). Objectif : Collecte des déchets sur la plage de Biscarosse. Merci à elles pour ce coup de propre !


L’année n’est pas terminée et bien d’autres étudiants de la formation TECSAN projettent de participer à d’autres œuvres caritatives. Dynamisme, bonne humeur et engagement sont au rendez-vous pour soutenir les différentes causes qui nous entourent !

Rédactrice : Nina Lacaze, Promotion 5 TECSAN


  • -

Table Ronde Tecsan du 24 janvier 2019

 

Le 24 janvier 2019 s’est déroulée une table ronde à l’Université de Bordeaux, organisée par des étudiants en Licence 3 TECSAN. Le but étant de débattre autour de plusieurs sujets d’intérêt commun, l’ensemble des étudiants des Licences 2 & 3 étaient présents. Trois industriels sont également venus partager leurs expériences et points de vue :

Frédérique BORDES-PICARD : Business Development Manager chez Lonza Pharma Biotech
Alexandre MIDA : Business Partner chez MSD Santé Animale
Basile ALONSO : Data Analytic Project Manager chez IBM Sourcing Procurement

 

1- LA VIE EN ENTREPRISE
Au sein d’une entreprise, il faut comprendre que les compétences ne sont pas suffisantes, le savoir-être est indispensable pour s’intégrer dans une équipe. Personne n’est parfait mais il est nécessaire de mettre en avant ses qualités, de s’investir et surtout d’aller chercher l’information. En effet « dans 95% des cas, un projet échoue à cause d’un manque de communication » selon Alexandre MIDA.
Concernant l’évolution professionnelle, les parcours de nos intervenants sont très variés.
L’essentiel à retenir est que la planification d’une carrière selon nos idéaux n’est absolument pas nécessaire.
Le monde de l’entreprise évolue constamment, de nouveaux métiers apparaissent. D’après Basile ALONSO « il ne faut pas voir à trop long terme, certaines rencontres de vie peuvent tout changer ».
Être attentif et ouvert d’esprit sont les points clefs pour évoluer et saisir les opportunités.


2- LE STAGE EN ENTREPRISE
L’attente principale des étudiants est d’apprendre un métier en étant intégré au sein d’une équipe, tout en répondant au besoin d’une entreprise.
« Soyez ouverts, sortez de votre zone de confort et sachez évoluer ! » Frédérique BORDES-PICARD

Pour cela, il est important de se connaître soi-même afin de réaliser une mission qui nous plait pour être le plus performant possible.

Pour rechercher un stage, plusieurs outils sont mis à notre disposition dont le réseau social LinkedIn qui est en pleine expansion. Basile ALONSO conseille d’avoir un profil à jour car il faut savoir que certaines entreprises recrutent uniquement par ce moyen.
Lorsque l’on postule, notre candidature doit parler du domaine visé tout en faisant la différence. Quand on a peu d’expérience, il est recommandé de mettre dans son CV une rubrique contenant le programme de l’année, les compétences que l’on aura acquises avant le début du stage.
De plus, il est préférable d’aller à un entretien en ayant des questions à poser sur les missions proposées ou même sur l’entreprise, cela témoigne d’une projection dans l’avenir.
Bien entendu, prendre le temps de remercier chaque personne contactée est indispensable.

En tant que stagiaire, montrer son intérêt pour l’entreprise en étant actif en permanence est primordial. Il est fortement déconseillé d’être solitaire, au contraire oser demander de l’aide et être
curieux du travail des autres est une véritable force.


3- COMMENT EXPLIQUER LA MÉFIANCE DU PUBLIC VIS-À-VIS DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ?
COMMENT Y FAIRE FACE ?
Peu de personnes prêtent attention à l’entreprise fabricante avant d’utiliser un médicament. Par contre, une méfiance vis-à-vis des génériques par rapport aux princeps est mise en évidence du fait
d’un manque de connaissances du public. Un constat est fait en parallèle : l’information rend plus critique sur le choix d’un médicament pour une même maladie, une personne plus renseignée a
tendance à choisir un médicament présentant peu d’effets indésirables et ne faisant pas l’objet de scandales publics.

Le médicament n’est pas un produit de consommation courante. Par conséquent, il ne faut pas oublier que la meilleure consommation de médicaments et autres produits de santé, est celle
limitée aux besoins strictement nécessaires.
En l’occurrence, il y a de réelles différences dans la réglementation. Le marketing pharmaceutique présente un produit sous son meilleur jour mais ne doit pas cacher d’informations. Il s’adresse à un public d’autant plus exigeant qu’il est expert, il attend donc des preuves tangibles et chiffrées.

Au final, la mésinformation est l’ennemie de la confiance. Les industries devraient être plus transparentes au sujet du développement de leurs produits.
En parallèle, il est important que le public fasse confiance aux professionnels de santé en limitant l’influence des sources d’informations comme Doctissimo, qui est le site de santé le plus visité.
Enfin, la lancée actuelle tente d’établir la confiance entre ces deux acteurs de santé.
Certaines mesures ont été mises en place comme l’obligation de prescrire les médicaments en Dénomination Commune Internationale mais il reste encore de nombreuses pistes d’amélioration.

L’équipe organisatrice souhaite à nouveau remercier
les participants à cet échange enrichissant.
Maixan ALDEBERT DUBUS – Lina BENAZZOUZ – Hugo CAMPAGNE
Candice DELCOURT – Alexandre MESTRE – Isaure TETARD


  • -

Inscriptions en Master Sciences du médicament, parcours Technologies pour la santé (TECSAN)

A partir du 18 mars 2019, les candidatures pour intégrer le Master TECSAN – année universitaire 2019-2020, seront ouvertes.
Pour déposer votre candidature, il vous faudra vous connecter sur le service Apoflux.

Tout candidat devra impérativement initier son dépôt de candidature avant le 18 avril 2019
Les pièces justificatives mentionnées sur Apoflux (Dossier, CV, Lettre de motivation, Diplôme(s), relevés de notes, etc…) devront être téléversées.
Le dossier de candidature devra être complété et déposé en ligne avant la date du 25 avril 2019

Une première sélection sur dossiers aura lieu. La réponse à cette sélection sera communiquée entre le 2 et le 7 mai 2019.
Les entretiens finaux de sélection auront lieu par la suite les 22 et 23 mai 2019.

Vous trouverez le tableau récapitulatif des dates à retenir ci-dessous :

Calendrier 2019 des candidatures

Ouverture du serveur d’inscription
APOFLUX
Constitution du Dossier  

Du 18 mars

au 18 avril

Pièces à fournir
indiquées sur APOFLUX
Clôture finale des candidatures Dépôt du dossier 25 avril
Commission de sélection Évaluation :

  • des notes
  • de l’adéquation projet pro/formation
  • des motivations
  • des stages/jobs précédents
2 mai
Entretiens Entretien oral de motivation
jury constitué de professionnels et d’universitaires
22 et 23 mai
Résultats Communications aux candidats 29 mai

La capacité d’accueil du Master est de 15 places.
Il n’y a qu’un mois pour réaliser cette démarche alors n’attendez pas le dernier moment.

A vos agendas !


  • -

La Science au service des cosmétiques de demain

Le 12 septembre dernier, pas moins de 500 étudiants européens se rendaient à l’Institut Pasteur à Paris pour assister à un cycle de conférences orchestré par la National Beauty Science Institute (NBSI), un organisme américain qui promeut la place de la science dans l’industrie cosmétique.

Parmi eux, des étudiants du cursus TECSAN ont pu rencontrer des experts scientifiques des groupes suivants : L’Oréal, Coty, Estée Lauder, LVMH, Symrise et Johnson & Johnson venus présenter leurs travaux de recherche.
L’occasion pour nous de revenir sur cet événement et vous présenter quelques-unes des avancées qui ont retenu notre attention.

 

UN FOND DE TEINT 100% PERSONNALISABLE 

Le groupe L’Oréal a débuté cette journée par la présentation de leur dernière technologie. La « Custom made fondation » est capable de créer 72 000 teintes de fond de teint, par l’association d’un appareil doté d’une capacité de prédiction supérieure à la sensibilité chromatique de l’œil humain et d’un algorithme mathématique venant dans un second temps traiter les données.

CES APPLIS QUI VOUS SIMPLIFIENT LA VIE !

Envie d’une nouvelle coupe, un nouveau maquillage ou un nouveau vernis ? Voici trois applications vous permettant de tester toutes vos envies : Make-up genius, Style my hair et Nail genius

QUAND LE MONDE MARIN INSPIRE… LES CRÈMES SOLAIRES DU FUTUR

Le groupe Coty intervenu dans la matinée a communiqué ses avancées en termes de formulations des crèmes solaires avec de nouveaux actifs marins. Ce sont les mycosporines ou Maas, des filtres UV présents naturellement à l’intérieur des cellules du corail. En effet ces actifs naturels seraient susceptibles de remplacer ou d’accroître l’efficacité des filtres chimiques dans les produits cosmétiques. En plus de jouer un rôle dans la photo protection, certains Maas font également office d’antioxydants ce qui contribue également à éviter les effets néfastes du soleil. L’avantage de ces maas réside aussi dans le fait de pouvoir développer des crèmes solaires non toxiques pour les océans, un enjeu essentiel pour tous dans les années à venir.

 

L’ÉLÉCTROBEAUTÉ, FINIT L’ACNÉ AVEC CE MASQUE DE LUMINOTHÉRAPIE

Johnson & Johnson a présenté dans l’après midi le nouveau masque de luminothérapie Neutrogéna inspiré des techniques des dermatologues pour traiter l’acné légère à modérée.
Le principe est simple, le masque est couvert de LED diffusant de la lumière bleue (430 nm) ou de la lumière rouge (630 nm). La lumière bleue a un effet antibactérien tandis que la lumière rouge réduit, elle, l’inflammation pour un traitement complet de l’acnée.
D’autres sujets intéressants ont été traités : la sécurité des produits, la photo protection, le vieillissement de la peau, les nouveaux actifs, les nouvelles technologies, la beauté connectée… Autant de sujets que de possibilités d’innovations pour les industries cosmétiques qui ne cessent de repousser les limites de l’ultra personnalisable. La collaboration avec des start-up afin d’utiliser l’intelligence artificielle ou les big data est le nouveau défi des entreprises cosmétiques. Cela permettra de répondre à des consommateurs connectés et toujours plus exigeants.

 

Rédactrice : Nina LACAZE – Promotion 5 TECSAN


  • -

Un week-end d’intégration façon cursus TECSAN

Cette année encore, une nouvelle édition du week-end d’intégration pour le cursus TECSAN a eu lieu. C’est une bonne occasion d’échanger, de faire des rencontres, mais aussi, d’organiser. Les masters 1, sont responsables de l’organisation de ce week-end. Nous les avons rencontrés, et leur avons posé quelques questions. Nous avons également recueilli les avis de toutes les promotions sur cette institution de la formation TECSAN.

Pour le cursus TECSAN, le week-end d’intégration est l’occasion de faire connaissance avec les différentes promotions. D’après Angela « Le week-end d’intégration est un événement essentiel au cursus TECSAN et permet de renforcer les liens inter et intra-promotions ». Il permet d’intégrer les nouveaux arrivants (que ce soit en L2 ou en M1). Bref ce week-end est un moment de partage et de création de souvenirs.

 Les M1 sont chargés, de préparer le weekend d’intégration. C’est un bon exercice d’après les organisateurs, comme Audrey « Il est toujours compliqué d’organiser un événement de ce type. Nous devons tout organiser : le choix de la date, la budgétisation, la location du gite, la préparation des repas et activités, etc. »

Nous avons également demandé aux master 1 s’ils pensaient que l’organisation de ce projet avait un potentiel impact sur leur vie professionnelle. L’avis d’Audrey est très intéressant à ce sujet « Tout cela nécessite des compétences d’organisation, de l’anticipation, de la cohésion d’équipe, du leadership et management des ressources qui nous seront toujours utiles dans la vie professionnelle. »

Nous avons également eu des retours de ce WEI par les autres promotions, « une impression de colonie de vacances flotte lors de ce séjour » d’après Hugo. Les olympiades du samedi après-midi ont été un vrai succès.

 

Le mot de la fin : TECSAN FOREVER !

Rédactrice : Camille BLANC – Promotion 5 TECSAN


  • -

Les première actions menées par l’association TECSASSO

Pour la première fois, lors de cette rentrée 2018, les étudiants ont participé à des événements au cours de la semaine « Fête la rentrée ! », organisée par l’Université de Bordeaux.

À cette occasion, deux activités ont été menées. Le lundi 17 septembre, les étudiants de l’association ont tenu un stand et une buvette lors de la soirée barbecue. L’ambiance étant bonne et conviviale, les étudiants ont décidé de recommencer ce stand, lors de la soirée « cinéma en plein air », le mercredi 19 cette fois-ci. Ils ont proposé des popcorns et des boissons, éléments indispensables pour suivre le film de Robin Campillo, « 120 battements par minutes », ayant reçu le Grand prix du Festival de Cannes.

Les deux événements, se sont déroulés dans la joie et la bonne humeur. Très vite, les étudiants se mobiliseront à nouveau !

L’association TECSASSO a été créée à l’initiative des étudiants du cursus TECSAN le 1er juillet 2017. Le bureau de l’association, récemment réélu, est constitué de Marek KLENOVCAN (Président), Hugo VEYSSIERE (Vice-Président), Candice DELCOURT (Trésorière) et Oihan MOULIERAS (Secrétaire).

La plupart des étudiants du cursus a déjà adhéré à l’association, si ce n’est pas encore votre cas, il est toujours temps de le faire (le prix de l’adhésion est de 10€).

 

Les buts de TECSASSO sont :

  •  La mise en place d’un réseau d’anciens élèves afin de transmettre et de profiter des expériences de chacun ;
  • L’organisation d’évènements ;
  • Promouvoir le cursus et favoriser les échanges entre les étudiants et les professionnels de l’industrie.

 

Rédacteur : Eléonore Potin – Promotion 5


  • -

Remise des diplômes – Master TECSAN – Septembre 2018

Du statut d’étudiant à celui d’employé : partagez avec nous la remise des diplômes du Master TECSAN. Cette année, les onze étudiants de la quatrième promotion profitent de leur heure de gloire: 100% d’embauche en sortie de master.

Le vendredi 21 septembre 2018 fut riche en émotions, plus particulièrement pour les étudiants qui ont été diplômés. Cet événement permet également à l’équipe pédagogique de rencontrer les proches ainsi que les tuteurs industriels des étudiants. De plus, il permet de faire un bilan sur l’évolution des diplômés, sur la formation TECSAN et sur leurs perspectives.


L’IMPRESSION DES LICENCES 2 : Découvrez-le ressenti des licence 2 par rapport à la formation TECSAN

Pourquoi avez-vous choisi la formation TECSAN ?

 Pour travailler dans la R&D ou dans les essais cliniques, des secteurs qui se rapprochent le plus des maladies et du contact avec les patients.

La filière TECSAN se rapproche de près des études de Pharmacie. La formation nous permet de rester dans un secteur scientifique et d’avoir une professionnalisation dès la licence 2 à l’aide de stages en industrie. Je souhaite également m’insérer dans le secteur R&D ou le secteur des essais cliniques.

Comment avez-vous trouvé cette formation ?

  •  Mon frère qui est en troisième année de pharmacie
  • Une amie qui était en Master 2 TECSAN
  • Lors de la journée d’information sur les réorientations à la faculté.

 

LE RESSENTI DES DIPLÔMÉS : Laura CHABOT & Nicolas MORRIS se sont prêtés au jeu de questions/réponses, afin de partager leur expérience pour les promotions futures.

Comment définiriez-vous la formation TECSAN en deux mots ? Pluridisciplinaire & évolutif

Quels conseils pour les futures promotions en deux mots ? Beaucoup d’organisation & du courage

Qu’est-ce qui vous plait dans vos entreprises ? L’ambiance & l’évolution

Quelles sont les qualités que doit avoir un alternant ? Il faut avoir envie d’être alternant et le montrer, être motivé. Un alternant doit s’affirmer sans s’imposer afin de rester à sa position.

Comptez-vous poursuivre vos études ou rentrer dans la vie active ?

Rentrer dans la vie active, j’ai déjà 6 années d’études dont 2 années en alternance, qui nous donne l’envie de rentrer dans la vie active à la sortie du Master (Laura).

Continuer les études. Mon entreprise m’a offert 2 possibilités : signer un CDI ou poursuivre avec un Master spécialisé en management de projet. J’ai choisi la deuxième option, l’entreprise m’a proposé de financer cette alternance qui me permet d’avoir des certifications supplémentaires (Nicolas).

 

L’ÉMOTION D’UN TUTEUR : Cédric MAUNOURRI – service Validation et Compliance des opérations de Qualité chez Sanofi Genzyme – tuteur de Mélissa LAGARDÈRE

 Comment avez-vous connu la formation TECSAN ? J’étais à la recherche d’une alternance dans notre service. Grâce à la plateforme de recrutement du site Sanofi et au LEEM, on a choisi la personne la plus motivée. La formation permet aux étudiants de choisir leurs unités d’enseignement en fonction de leur spécialité, leurs attentes ainsi que les nôtres.

Êtes-vous satisfait du professionnalisme de nos diplômés ? Très satisfait, Mélissa a pu accéder à un CDI dans une entreprise pharmaceutique, donc cela montre qu’on a pu lui apporter de l’expérience, en plus de sa formation.

Rédactrices : Charlotte FAVEAU – Promotion 7
et Marion SEGUINOTTE – Promotion 5


  • -

Forums et recrutement

A l’occasion du salon d’orientation AQUITEC qui s’est tenu à Bordeaux, le 12 et 13 octobre 2018, les étudiants du cursus TECSAN ont fait la rencontre de Madame Ludivine DELPEYROU, représentante du LEEM, qui a répondu aux questions de Stella, étudiante du cursus.
Madame DELPEYROU est présente lors de différents salons, pour présenter les formations en apprentissage, rencontrer les futurs étudiants, y compris les futurs TECSAN et pour finir, présenter le secteur de l’industrie pharmaceutique et de la santé.

 

A quels salons le LEEM était présent cette année ? A qui s’adressent les salons ?

 Cette année, le LEEM a fait un tour de France, puisqu’il était présent sur 10 salons. Les salons permettent aux étudiants qui y assistent d’obtenir des informations générales lorsque ces derniers ne sont pas encore dirigés dans un choix d’étude, ou d’obtenir des informations spécialisées pour ceux déjà engagés dans des formations du secteur de la santé.

Ludivine nous a expliqué plus en détail la différence entre ces deux types d’orientation :

« Les salons dits généraux, offrent aux étudiants une introduction au monde de la santé, ainsi ils vont pouvoir trouver des renseignements sur les différents métiers de l’industrie pharmaceutique et le parcours à suivre », alors que « les salons spécialisés, ciblent les étudiants ayant un niveau bac +4 ou 5, qui cherchent à trouver des renseignements précis sur les différentes filières de l’industrie pharmaceutique : R&D, production, affaires réglementaires, assurance qualité … ». L’offre de formations pour ces filières est généralement en apprentissage.

Pour finir, lors de ces salons, vous avez la possibilité d’assister à des conférences et d’obtenir les réponses à vos questions.

 

En parallèle des salons vous gérez de nombreuses formations en alternance avec le LEEM. Quels parcours sont accessibles et à quel niveau ?

Nous recrutons à plusieurs niveaux des élèves qui sont orientés vers la chimie, la biochimie, la biotechnologie et plus largement le domaine de la santé.

Les élèves à niveau post-bac peuvent s’intéresser aux formations de type DEUST et Licence Pro ; les élèves de PACES et de L3 peuvent s’intéresser à la formation TECSAN et enfin, les étudiants de Pharmacie peuvent regarder les formations de Master spécialisés. La liste complète des formations soutenues par le LEEM peut être consultée sur leur site.

 

Vous êtes conseillère en apprentissage – quels conseils pour trouver son apprentissage ?

Les conseils de Ludivine : « il faut surtout être mobile afin de ne pas se fermer des portes en cherchant uniquement dans sa région. Vous pouvez baser vos recherches sur les grosses régions de recrutement en France, notamment l’Ile de France, l’Auvergne et la région Rhône-Alpes. »

« Il est également important de s’y prendre assez tôt. Dès les mois de février – mars, les entreprises commencent leur recrutement. Vous pouvez également chercher en amont les entreprises auxquelles vous souhaitez envoyer des candidatures spontanées afin d’être réactif le moment venu. »

 

Vous accompagnez également les étudiants qui suivent les formations du LEEM – Avez-vous des conseils à donner pour réussir son alternance ?

 Le premier point essentiel est la communication. L’étudiant interagit de manière très proche avec plusieurs entités : Le LEEM, les responsables de formation et les responsables en entreprise. Vous devez savoir communiquer de manière transverse pour le bon déroulement de votre apprentissage.

L’alternant doit également savoir s’organiser. Vous gérez plusieurs emplois du temps avec des échéances multiples, il faut donc savoir gérer les priorités afin de ne pas se laisser déborder.

De plus, il n’est jamais trop tôt pour préparer la suite. Pour cela l’alternant peut essayer de visiter les différents sites de son entreprise et s’informer sur les différentes activités afin d’être prêt, le moment venu, à négocier un emploi en fin d’apprentissage.

Le mot de la fin …

Si des alternants ont besoin d’aide, il ne faut pas hésiter à contacter Madame DELPEYROU. Elle peut les soutenir dans leurs démarches notamment lors de l’intégration des étudiants en formation (entretiens, dossiers, CV). En toute fin d’apprentissage, Madame DELPEYROU peut également les épauler pour la préparation des entretiens et la négociation de salaire.

 

Rédactrice : Stella HOMER – Promotion 5 TECSAN


  • -

La validation informatique en pharmaceutique

Pourquoi la validation informatique est-elle essentielle pour les industries pharmaceutiques ?

Depuis quelques années les systèmes informatisés occupent une place importante dans les industries pharmaceutiques et font partie du système qualité de l’entreprise. Par leur impact direct sur la santé des patients, la qualité du produit et l’intégrité des données, l’utilisation de ces systèmes doit répondre à de nombreuses exigences présentes dans les textes réglementaires (FDA 21 CFR part 11, EMA annexe 11 des BPF) et ont donné naissance à de nombreux guides (GAMP 5, CoBiT, PICS).

 

Qu’est-ce qu’un système informatisé ?

Le système informatique se caractérise par l’association d’une partie matérielle (hardware) et d’une partie logicielle (software). Celui-ci est associé à des procédures, au personnel et éventuellement l’équipement. Le système informatisé est représenté par cette partie processus liée au système informatique.

 

Il existe de nombreux types de systèmes informatisés :

  • Logiciels non configurés disponibles en l’état et commercialisés dans un but opérationnel direct (Produit informatique standard COTS)

 

  • Logiciels configurés qui possèdent différents modules et sont entièrement configurables pour s’adapter aux besoins de l’utilisateur (Système de gestion de l’information du laboratoire LIMS)

 

  • Logiciels personnalisés qui ont un risque d’utilisation le plus élevé en environnement réglementé (Interfaces développées en interne ou en externe)

 

Qu’est-ce que la validation ?

Selon le PICS c’est un système documenté qui apporte un haut degré d’assurance que le système informatisé fournira de manière régulière un résultat conforme à des critères d’acceptation prédéterminés.

Le GAMP 5 propose une définition globale de la validation représentée par les étapes de vérification (Qualification d’Installation, Opérationnelle, Performance) toujours associées aux étapes de spécifications (cahier des charges, spécifications fonctionnelles et techniques) afin de déterminer si elles sont satisfaites. Ces étapes ont un niveau de détail adapté à la criticité et à la complexité des systèmes.

 

Quel est le rôle principal d’un consultant en validation des systèmes informatisés ?

C’est d’apporter la preuve que les systèmes informatisés sont maîtrisés et en conformité avec le système Qualité. L’étendue de la validation est basée sur une évaluation justifiée et documentée des risques liés au système informatisé.

Rédactrice : Emilie Milheiro Promotion 4 TECSAN et apprentie chez  


  • -

Passerelle TECSAN-Pharmacie

Zoom sur un parcours atypique, celui de Camille Louvet

 

Après son diplôme de Master 2 TECSAN Camille s’est lancée un nouveau défi : faire des études de Pharmacie ! Nous lui avons posé quelques questions afin de mieux comprendre cette démarche et découvrir à quel point la formation TECSAN l’a propulsée dans cette nouvelle direction.

 

Camille, ton parcours est plutôt atypique, peux-tu revenir dessus en quelques mots ?

« Après avoir échoué au concours PACES, j’ai soumis ma candidature à la licence TECSAN. En effet, ce cursus constitue une alternative pour les étudiants reçu-collés de PACES. Il proposait un contenu scientifique orienté santé et incluait des stages en entreprise, ce qui m’a beaucoup intéressée. Lors de mes stages de licence, je me suis orientée vers l’Assurance Qualité en milieu de production au sein de Sanofi. Puis j’ai poursuivi mes études avec le master TESCAN grâce auquel j’ai réalisé deux années d’apprentissage en Affaires Réglementaires toujours chez Sanofi. Aujourd’hui, grâce à une passerelle, j’ai rejoint la deuxième année des études de Pharmacie.

 

Pourquoi avoir choisi de faire cette passerelle ?

« Même si j’ai beaucoup apprécié travailler au sein du milieu industriel pharmaceutique, il me manquait le contact patient. C’est pour cela que j’ai décidé de présenter la passerelle d’entrée en deuxième année des études pharmaceutiques, mon objectif étant de devenir Pharmacien d’officine.

 

Cette décision fut-elle difficile à prendre ? L’avais-tu murie depuis longtemps ?

« Cette décision fut difficile à prendre dans le sens où, au cours de ma période d’apprentissage de master, j’ai acquis de réelles compétences, un métier qui me plaisait, et j’ai adoré ma formation au sein du cursus TECSAN. Cependant, je savais pertinemment ce que je voulais faire, le métier de Pharmacien d’officine était pour moi une évidence. Quand on tente la passerelle, il faut être sûr de ses motivations et aussi avoir un but professionnel bien précis, car on repart quand même pour cinq ans d’études sans salaire (sachant que pendant mon apprentissage en Master, j’étais totalement autonome financièrement). Donc oui, j’y ai longuement réfléchi et j’en avais même parlé à Mme Bestel (Directrice de la formation TECSAN) qui m’a encouragée dans ce choix. Mais de toute façon, avant d’avoir la réponse pour la passerelle, je me disais déjà : Camille si tu ne l’as pas, ce n’est pas grave, tu as tout tenté mais dis-toi que tu as quand même la chance de pouvoir travailler dans un secteur qui te plait. »

 

Y a t’il un lien plus ou moins étroit entre les études Pharmacie et TECSAN ?

« Pour l’instant je ne suis qu’en deuxième année, je ne peux donc que comparer les matières que j’ai eu au cours de mon premier semestre de Pharmacie. Mais en effet, j’ai eu beaucoup de matières, travaux pratiques, ainsi que certains professeurs déjà rencontrés en licence. Après il faut se méfier, la charge de travail est quand même importante, et il y a certains cours que je n’avais pas vus depuis quatre ans ! De plus, se retrouver dans un amphithéâtre n’est pas la même chose que dans une classe avec un professeur pour 10 personnes. C’est maintenant que je me rends compte qu’en TECSAN, nous étions très privilégiés et que nous avions beaucoup de chance ! »

 

En quoi les études TECSAN t’ont-elles aidée pour cette passerelle ?

« J’ai acquis une certaine maturité grâce à cette expérience professionnelle que peu de formations peuvent offrir actuellement. Sans TECSAN, je ne pense pas que j’aurais franchi le pas pour candidater à cette passerelle. Je pense aussi que le fait d’avoir pu suivre des enseignements qui sont en adéquation avec ceux des études de Pharmacie et d’avoir pu travailler dans une industrie pharmaceutique a intéressé le jury. Sans cette formation, je ne pense pas non plus que j’aurais eu la chance d’accéder à cette passerelle. »

 

Le monde du travail ne te manque t’il pas trop ?

« Je suis tellement ravie d’avoir pu entrer en deuxième année de Pharmacie que je n’y pense pas réellement. Depuis Septembre, je n’ai jamais remis mon choix en question. De plus, grâce au 5ème forum des carrières pharmaceutiques qui s’est déroulé le 30 janvier dernier à la faculté de Bordeaux, j’ai pu assister à de nombreuses conférences. Et cela m’a encore plus motivé à devenir Pharmacien d’officine.
En revanche, Sanofi a fait partie intégrante de ma vie, donc les personnes que j’ai pu rencontrer et les moments partagés avec eux me manquent forcément. »

 

Quelles ambitions as-tu pour plus tard ?

« Mes ambitions seraient déjà, dans un premier temps, de réussir au mieux mes examens tout au long de mes études, et une fois Thésée, de devenir Pharmacien d’officine, et pourquoi pas un jour de posséder ma propre officine ! »

Cet échange nous a permis de constater que grâce à l’expérience et à la maturité acquises au cours de la formation TECSAN, Camille a osé franchir le pas. Elle s’était déjà dirigée vers un domaine qui lui plaisait, et grâce auquel elle a finalement pu orienter ses projets vers une profession exclusivement accessible par les études de Pharmacie. Nous lui souhaitons tout le meilleur : réussir dans ses études et atteindre ses objectifs professionnels !

 

Rédactrice : Laura CHABOT Promotion 4 TECSAN